Vie nomade : mes astuces pour économiser au quotidien

Le budget est un point qui questionne énormément lorsque l’on décide de changer de vie. Même au quotidien, que l’on soit nomade ou sédentaire, avec l’inflation que nous subissons tous·tes, il est toujours bienvenue de partager ensemble nos tips pour regagner du pouvoir d’achat. C’est pourquoi je vous ai fait une petite liste des applications que j’utilise pour économiser et de mes astuces au quotidien pour gérer au mieux mon petit budget. 

Joko pour regagner du pouvoir d’achat grâce au cashback

Au moment de votre inscription, il suffit de connecter votre carte bancaire à l’application Joko ainsi, dès que vous effectuerez un achat chez un commerçant partenaire, vous recevrez rapidement votre cashback. Le plus ? Tout est automatisé, pas besoin de scanner vos tickets de caisse ou d’entrer manuellement nos achats. Il y a énormément d’enseignes, notamment des restaurants, des supermarchés et des boutiques en ligne, et même la SNCF ! Pour les nomades que nous sommes, c’est un gros bonus ! Ces quelques euros qui vous reviennent peuvent vous permettre de retrouver un peu de pouvoir d’achat, et avec l’inflation que nous subissons en ce moment, ce n’est pas négligeable.

Mon code parrainage : otjykc 

(3€ pour vous et 3€ pour moi dès que vous êtes inscrit·es et avez connecté votre CB à l’application)

Weward vous fait gagner de l’argent en marchant

Elena et moi marchons beaucoup, et quasiment tous les jours. Et grâce à l’application Weward, en validant le nombre de pas que j’ai effectué, je gagne des points (wards) que je peux convertir en argent (3000 wards = 20€). Vous pouvez gagner jusqu’à 25 wards par jour et parfois plus si vous réalisez les challenges proposés par l’application comme : validez vos pas 7 jours consécutifs (10 wards), validez exactement 10101 pas (10 wards), validez 5000 pas en 30 minutes (20 wards), etc. À vos marques… Prêt·es ? Marchez !

Mon code parrainage : JUL+-c47+L

(30 wards à la création du compte + 20 wards à la saisie de mon code parrainage, et 20 wards pour moi dès que vous atteignez les 200 premiers wards)

Le choix d’une banque éthique

Vous le savez déjà, mon engagement pour l’écologie est quelque chose qui me tient à cœur et c’est notamment pour cette raison que je préfère me déplacer grâce aux transports en commun par exemple. Mais les secteurs tels que les transports, l’énergie et l’agriculture dépendent fortement des financements fournis par les institutions bancaires. Alors, agir par le biais de son compte bancaire représente ainsi l’un des moyens les plus efficaces pour contribuer à la lutte contre le changement climatique. Pourquoi ? Parce que l’argent déposé en banque n’est pas inactif. Il permet à une institution bancaire d’investir directement ou de soutenir indirectement divers projets et entreprises. Et malheureusement, de nos jours, les banques traditionnelles orientent fréquemment leurs financements vers les industries du gaz, du pétrole et du charbon.

C’est la raison pour laquelle j’ai choisi de changer de banque et d’ouvrir un compte chez Green-Got, pour mon compte personnel et pour mon compte micro-entreprise. Chez Green-Got, l’empreinte carbone de votre argent est 4 fois inférieure aux banques traditionnelles et cerise sur le gâteau : à chaque utilisation de votre carte, vous financez des projets pour réduire les émissions de CO₂ et avec l’épargne Green-Got, vous investissez dans les entreprises de la transition.

Mon code parrainage : julie-del papa

(1 mois offert pour vous et 1 mois offert pour moi)

On braque les banques écocides

Fan de la Casa de Papel ? Moi aussi, mais ici, il n’est pas question d’être hors-la-loi ! Je ne communique pas beaucoup dessus mais j’utilise le parrainage bancaire pour gagner de l’argent. Je n’aurais jamais sauté le pas si je n’étais pas tombée sur le compte Instagram de Léa (@soignetonbudget). Elle a pris le temps de répondre à mes questions et elle m’a convaincue. J’ai donc ouvert un compte, grâce à son code parrainage, chez HelloBank et chez Boursorama (ce qui m’a fait gagner 80€ puis 150€) mais en suivant quelques-uns de ses conseils, notamment sur les impacts des banques sur le climat. Donc ce que je fais concrètement, c’est que j’ai pris l’argent et aujourd’hui, je laisse toujours moins de 50€ sur ces comptes là, afin de ne pas participer au financement des projets écocides. 

Les offres de parrainage ne sont pas toujours les mêmes, mais si cela vous intéresse, je vous propose de me laisser un commentaire ou un message sur Instagram et je vous tiendrai au courant dès qu’il y aura une offre intéressante. 

Le train ? Ça coûte cher…

Oui, ce n’est pas nouveau et les prix augmentent régulièrement. Ceci dit, il existe quelques astuces pour arriver à faire quelques économies. Tout d’abord, pour les voyages que l’on peut prévoir longtemps en avance, vous pouvez faire de bonnes économies en achetant vos billets 3 mois en avance. L’année dernière, nous sommes allées à Paris au début du mois de juillet et en prenant nos billets assez tôt, j’avais payé l’aller-retour une soixantaine d’euro pour toutes les deux !

Une chose que j’ai remarqué également lorsque j’étais dans le sud, c’est que les billets pris à la borne SNCF (les blanches pour les grandes lignes, pas les bornes TER) étaient moins chers que ceux disponibles sur internet. Par exemple, pour faire Agde/Montpellier, le trajet me coûtait 15,50€ sur internet alors qu’en prenant nos tickets à la borne, j’avais payé 11,70€ ! Je n’ai pas testé sur d’autres trajets mais ça vaut le coup d’essayer si vous le pouvez. 

Ensuite, si votre trajet nécessite des changements de trains, n’hésitez pas à comparer les prix des billets ! C’est ce que j’ai fait lorsque nous devions faire Nancy/Paris. Si je prenais le billet directement sur le site de la SNCF (avec un arrêt à Metz) le trajet me coûtait plus cher de 20€ que si je prenais mes billets distinctement Nancy/Metz puis Metz/Paris. Cela ne fonctionne pas toujours mais encore une fois, cela vaut le coup de comparer.

Et pour les courses ?

Il y a une chose que j’ai mise en place depuis longtemps, pour des raisons économiques et parce que je n’aime pas faire mes courses donc je fais en sorte d’y passer le moins de temps possible, c’est la liste de courses. Cela me permet d’acheter le nécessaire pour les repas à venir mais aussi de savoir exactement ce qu’il me faut et de ne pas tourner en rond dans le supermarché. Et lorsque j’y suis, je vais en priorité à l’endroit où sont rangés les produits avec une DLC (date limite de consommation) courte car souvent, il y a des réductions. C’est bon pour le porte-monnaie et pour la planète.

J’utilise également les cartes de fidélité des grandes enseignes qui proposent souvent de gros avantages, notamment chez Lidl (qui offre parfois des produits gratuits) et Carrefour qui permet de cumuler de l’argent sur votre carte de fidélité et de les réutiliser pour vos courses dès que vous avez un petit pactole. Rien de plus satisfaisant que de faire ses courses sans sortir la CB, n’est-ce pas ?

N’hésitez pas à partager vos bons plans si vous en avez d’autres. J’espère que vous pourrez profiter des miens et si vous avez des questions, vous pouvez me laisser un commentaire ou m’écrire sur les réseaux.

Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *